Aller au contenu principal

CAMPUS VERT D'AZUR ANTIBES

ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL, TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL SCIENCES ET ENVIRONNEMENT - PAYSAGE - VÉGÉTAL- ÉQUESTRE

Fête de la Science

La classe de Seconde GT à l'INRA

Dans le cadre de la Fête de la Science, les classes de Secondes GT du Lycée ont pu participer à deux ateliers, proposés par l’INRA de Sophia-Antipolis. Nous avons été accueillis par la responsable du Village des Agrosciences, Valérie OIKNINE.

 

Le premier atelier, «  Comment séparer les constituants du vivant sans les voir à l’œil nu », animé par Michel PONCHET, chercheur, et son équipe, a proposé une activité pratique d’extraction de polyphénols de pétales de rose et de laurier rose. Les élèves ont ainsi pu aborder une technique simple de visualisation des molécules (chromatographie sur couche mince) constituant une « empreinte digitale » de la plante, voir l’importance du manipulateur sur les résultats obtenus et celle de la reproductibilité des résultats dans un protocole de recherche.

Le second atelier intitulé « Comment hacker l’ADN », a permis aux élèves de comprendre la structure et la fonction de cette molécule à la base du vivant, d’illustrer une partie importante de leur programme mais aussi d’aborder le métier de Bioinformaticien, métier phare actuellement dans le domaine des sciences.

En effet, les intervenantes, Corine RANCUREL et Martine DA ROCHA, ont proposé un jeu, qui a mis les élèves dans des conditions de travail proches de celles des scientifiques de ce domaine : travail en équipe mais avec des personnes inconnues et en concurrence avec les autres équipes. Les élèves ont ainsi pu appréhender certaines des difficultés inhérentes au métier de chercheur (complexité du vivant, relationnel, concurrence…).

Par ailleurs, des métiers de la science leur ont été présentés ainsi que des parcours de formation variés : technicien de laboratoire, assistant ingénieur, doctorant, chercheur…

Enfin, les élèves ont pu découvrir les dispositifs techniques spécifiques des serres de recherche sur les ravageurs des plantes (Tuta absoluta, Nématodes) : gestion du climat, toiles insect proof, mise en surpression des serres…

En se questionnant sur la pertinence écologique de ces serres, les élèves ont pu toucher du doigt le paradoxe entre acquérir des connaissances scientifiques pour « demain » et respecter, aujourd’hui, les trois piliers du développement durable.

 

   Voir toutes les photos