Aller au contenu principal

FORMATIONS VERT D'AZUR ANTIBES

PAYSAGE - HORTICULTURE - EAU - VENTE

Le festin des Cougourdons

Trois étudiants de BTS "Production Horticole" du lycée Vert d'Azur, Tarik Fakir, Adrian Massonnais et Jean-François Mallamaci ont souhaité, dans le cadre d'un Module d'Initiative Locale "In-Vitro", organiser une démonstration autour des techniques de multiplication In-Vitro.

 

Ils souhaitent montrer notamment, comment les techniques de micropropagation peuvent contribuer à sauvegarder des végétaux patrimoniaux, susceptibles d'être menacés.

 

 

 

 

- La culture in-vitro, pourquoi ?

 

Elle permet de produire à grande échelle et de mettre des plantes saines plus rapidement sur le marché, mais aussi de sauvegarder la biodiversité en préservant des espèces rares ou difficile à multiplier naturellement.

 

Elle a pour autre fonction de créer des variétés nouvelles résistantes aux diverses maladies.

 

 

- La culture in-vitro : premiers pas...

 

Pratiquée en milieu stérile dans les laboratoires, la culture in-vitro permet de régénérer une plante à partir d'une partie de ses organes ou même d'une simple cellule.

 

La culture in-vitro se pratique en laboratoire sous contrôle strict du milieu et dans un espace stérile. Les conditions de culture sont bien précises, la température et l'éclairage sont optimisés et le milieu est stérile afin qu'aucune bactérie ou champignon ne puisse s'y développer.

 

Classe concernée : BTS Production horticole

 

Lieu de la réalisation : Les jardins des Arènes de Cimiez

 

Période de la réalisation : 6 avril 2014

 

Responsable(s) du projet : Mme Agnès Laurens (enseignante)

 

 

 

Voir les photos