Aller au contenu principal

PÔLE DE FORMATIONS - ANTIBES

Paysage - Horticulture - Environnement - Gestion de l'eau

Recherche action prévention des ruptures projet HIRSCH

                                                                        

Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative.

 

Mission d’animation du Fonds d’expérimentations pour la jeunesse.

« Parcours à la réussite professionnelle active des jeunes »

 

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’expérimentation sociale initialement portée par le Haut Commissariat à la Jeunesse, Le Centre de Formation des Apprentis Agricoles et horticoles d’Antibes a répondu à l’appel à projet, en partenariat avec l’UPA 06, concernant l’axe suivant : « sécuriser l’orientation vers l’alternance et prévenir les ruptures ».

 

Cette démarche de type recherche-action concernant le suivi et l’insertion socioprofessionnelle des apprentis a été initiée sur la base des prérogatives de l’ingénierie des ressources humaines, à partir des composantes suivantes : analyse et action sur l’évolution de la dynamisation de la motivation, perspectives de responsabilisation, actions de valorisation, information et expression des apprentis, systèmes de mobilisation.

Un dispositif d’accompagnement individualisé des apprentis a été mis en œuvre sous la forme d’entretien d’évaluation.

 

Les enjeux de ce dispositif dans la mesure où il assure des fonctions régulatrices centrales dans les rapports entre les individus : soi, autrui et l’organisation, doit nous permettre de valider les objectifs suivants :

 

Intervenir plus efficacement sur les facteurs qui influent sur la dynamique motivationnelle, notamment par le fait de donner des informations à chacun.

 

Maintenir l’apprenti dans la durée et l’intégralité de son parcours de formation.

 

Anticiper sur les besoins et les attentes des apprentis en matière de formation

 

Sensibiliser les maîtres d’apprentissage sur le devenir et la concrétisation du parcours de formation, par la mise en perspective de maintenir l’apprenti dans son emploi, après sa phase d’apprentissage.

 

Ce travail sur la régulation du processus des constructions identitaires et professionnelles, concourt à mieux envisager les modalités du parcours de sécurisation.

 

   Télécharger le document scientifique